Adsence


Choisi ta destinée !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  
Partagez | 
 

 Ezandre, mystérieuse humaine. [En cour]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sexe : Féminin
Messages : 1
Terra : 2873
Date d'inscription : 08/09/2016
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar
MessageSujet: Ezandre, mystérieuse humaine. [En cour]   Jeu 15 Sep - 10:57




Devyant Ezandre, Humaine  
Pas décidé.



Informations


.Age: 24 ans
Moeurs: Hétérosexuelle.
.Avatar: Un original.
Pseudonyme: Scydels




Trait de caractère









Désignez des traits de caractères de votre personnage au minimum 8. Ou bien vous pouvez faire une description de votre personnage si vous le désirez. 



Traits physique









5 traits physique de votre personnage au minimum. Vous pouvez ou bien faire une description de votre personnage si vous le désirez.



Histoire









« Cet enfant est voué à souffrir »

Voici les premiers mots que l’on déclara à la famille d’Ezandre, vouée à souffrir, la petite ne pouvait contester, après tout, elle fut la première à naître dans une famille qui plus tard comportera au total cinq enfants, Ezandre n’en sera tout simplement que la seule fille, mais la première à être vouée à devenir une maître d’arme.

Six ans, fut le début véritable de sa vie. Elle avait comme petits frères des quadruplés d’un an de moins qu’elle, il fallait avouer qu’ils lui menèrent la vie dure, étant l’aînée et la seule fille de la famille, ce fut sur elle que les coups retombaient, On lui mettait souvent à dos les bêtises de ses frères, de plus devant suivre un entraînement avec son père pour apprendre à manier divers armes, rien était évident. Ses parents avaient honte d’avoir eux une fille en premier, ce n’était pas dans les traditions familial, de prime les oncles coté paternel riaient d’elle la trouvant bonne à rien, c’était l’humiliation familial en effet. Cela n’empêcha pas de suivre certaines traditions, apprenant la musique auprès de sa mère, domaine où elle se montra douée, que ce sois à l’ocarina, la harpe ou encore au piano, la petite préféra largement les armes. Elle ne voulait pas que l’on la sous estime, que l’on se moque d’elle. Ezandre était une fille certes, mais elle avait des capacités, voulant rendre la monnaie de leurs pièces à ceux qui se moquèrent d’elle, Ezandre redoubla d’effort après un an d’humiliation. Oui à ses sept ans elle s’entraîna deux fois plus que les autres membres de sa famille, son père avait penser abandonner, mais la volonté de sa fille l’avait fait changer d’avis !

« Ta volonté te fais honneur, mais le moindre faux pas pourra te porter préjudice. »

Ses mots là elle ne les oublia pas, s’entraînant sans relâche, prête à tout, Ezandre apprit plus vite que ses cousins, semblant même dépasser leurs niveaux, dû moins c’était ce que pensa son père, Bien qu’elle soit agile, la petite avait des faiblesses, sa force étant loin d’être celle d’un garçon, elle se devait de tirer profit de ses autres habilités. Hors son père ne pouvait l’aider, car dans la famille elle était la seule fille à prendre les armes. Cela inquiéta sa mère, tandis que ses frères eux apprenaient aussi à se battre.

Six ans après.

« Je n’ai jamais entendu une telle aberration. Fils crois tu que cette fillette peut battre un garçon ? Je ne pense pas ! Es tu sûr de vouloir lui faire passer le Nalravan? Elle pourrait y mourir. »

Le Nalravan, un rite familial, la personne le passant doit battre ses rivaux, entre autre les autres membre de sa famille qui sont de sa génération. Le rite est un affrontement à mort, Ezandre aurait contre elle une dizaine de personne. Son père accepta de lui faire passer le rite, bien entendu si elle y parvenait elle en serait la prochaine chef de famille, chose que tout homme de la famille trouva insultant. Mais cela les arrangea car si elle venait à mourir c’était le fils de celui qui la tuerait qui deviendrait chef de famille, l’honneur de chaque homme était en jeu.

Alors que les combattant pour le Nalravan se mettaient en place, au centre Ezandre était là, cela fit rire ses cousins, ainsi que ses petits frères qui eux n’étaient que spectateurs, bien que beaucoup voulaient la voir morte pour devenir l’héritier de la famille. Ezandre n’avait pas le moindre signe de peur, armée d’un simple katana elle observa chaque adversaire qu’elle avait. Alors ce fut avec impatience qu’elle attendit que le gong sonne pour déclarer le début du rite.

Il sonna enfin après trois minutes de patience, Ezandre attendit, étant encerclée cela allait lui être difficile, mais le premier à arriver ce vit attraper le poignet armé et fut envoyer sur le second qui se rapprocha. Ezandre avait lâcher le poignet et avait reculé de manière à tous les avoir devant elle. Dégainant enfin son arme, elle la tenait d’une main ferme, lame devant elle. Le combat dura un temps, mais les uns après les autres ils furent vaincu, elle ne chercha pas à les tuer, mais les désarmant et les assommants. Le dernier de ses adversaires n’avaient fait qu’observer, chose que la demoiselle n’avait pas eux le temps de faire dû au fait qu’elle fut seule contre dix. Son cousin avait un léger sourire, la fixant, il fixa les yeux saphir d’Ezandre et déclara.

« Je ne t’ai jamais aimé. Mais tes yeux aussi, je te hais ! ET JE VAIS TE TUER ! »

Chargeant, bouclier en avant Ezandre tenta une esquive sur le coté, mais assez vite en usant de son pouvoir il l’attira sur son bouclier et la plaqua au sol, Ezandre était mal. De plus, il creva les yeux de la demoiselle d’un geste de lame, la douleur, la haine… Hurlant à la mort, elle vint à planter instinctivement sa lame dans la gorge de son cousin, le gong sonna la fin, elle avait échappée de justesse à la mort. Mais dans se rite elle y avait laissée ses yeux.

« Ce que je ressens… La peur et le désespoir. »

C’est ce qu’elle déclara à son père après être sortie d’un coma de deux jours, elle ne voyait plus que les ténèbres à présent, le noir complet… Cela l’effraya, son père lui fut sans pitié et la força à l’entraînement, bien que la mère d’Ezandre soit contre elle n’avait pas son mot à dire aux yeux de tous. Reprenant ses entraînements avec acharnement, elle se prit maintes coups, se laissant faire, vivant dans les ténèbres les plus profonds… Bien sûr son père essaya de lui rappeler qu’elle n’avait pas à perdre espoir, ses frères eux… Se moquèrent d’elle et déclarèrent que bien qu’elle ai réussit le rite, ce n’était pas elle qui deviendrait chef de famille, mais l’un d’eux quatre. Ce qui au fond Ezandre compris que peu importe ses actes, ils ne seront pas reconnus car… C’est une fille.

Deux mois après.

« Ramenez moi la tête de ce dragon. Servez vous d’Ezandre comme appât. »

Le plan était simple, Ezandre devait rester là à jouer l’appât, et ses frères et cousins devaient abattre le dragon, sans se soucier de la vie de notre demoiselle. C’était simple. Alors que le dragon se montra, immense comme il était, le regard sur Ezandre, loin d’être stupide, il souffla de manière à la faire prisonnière de ses flammes, prenant même une forme semi humaine, de ses yeux topaze il la fixa s’avançant vers elle mais tenant une certaine limite, alors que sa famille crurent qu’elle venait de rôtir, le dragon pu parler à Ezandre.

« Ton coeur est remplit du même désespoir que le mien, je vois que tu n’as plus la vue, ton coeur semble vouloir partir loin de ce monde, mais sache que ce n’est que le début de tes souffrances. Vie et retrouve mois ici dans trois ans. »

Les flammes s’intensifièrent, l’étrange dragon prit la peine de partir avant que ses flammes ne s’estompent, Ezandre n’avait pas bougée, en elle une forme d’espoir sembla revivre ! Bien que sa famille revint vers elle surpris qu’elle n’ai pas été tuée, ils cherchèrent à comprendre, mais aucune réelle réponse ne vint à eux. Pour eux le dragon avait fuit depuis le début, Ezandre elle, n’en disait rien, après tout elle avait perdu la vue depuis un moment déjà. Qu’importe la chose, ils revinrent chez eux bredouille, ce qui ne plu pas forcément. Considérant l’échec comme une punition, ils préparèrent de nouveaux plans au cas où que le dragon revienne dans les parages, bien que… Enfin, après tout ils se mirent à faire des recherches, pour savoir où pouvait se trouver le dragon, on leur en avait demandé son exécution, pour eux c’était un point d’honneur d’accomplir cette mission.

Cela fut vers les quinze ans de la demoiselle que l’on vint à lui trouver un fiancé. Un mariage arrangé été prévu, bien qu’elle n’ai plus la vue, sa beauté et jeunesse avait attiré l’attention d’un homme, une famille contre qui la sienne était en guerre depuis longtemps, bien qu’il ai le double de son âge, cela n’empêcha pas que sa famille accepta le mariage arrangé, c’était prévu pour ses dix huit ans. Et effectivement elle n’avait pas son mot à dire, personne ne sembla l’écouter, sa mère se donna la mort dans la même année dû à son impuissance pour protéger sa fille, le seul héritage qu’elle lui laissa fut un katana. Arme que son père confisqua rapidement. Même si elle pouvait marcher dans le noir complet, sentant les obstacles grâce à un sixième sens qui c’était développé depuis, il n’était pas encore assez aiguisé, elle voulait continuer les combats, s’entraînant sans cesse, ayant un but en tête. Empêcher la mort du dragon. Dragon avec lequel elle communiqua par rêve, celui ci sembla la questionner sur beaucoup de choses, il voulait savoir pourquoi elle était considérée comme de la chair à canon, puis le mariage arrangé en prime. Le dragon sembla ne pas apprécier et s’attacha à elle et inversement.

Le dragon vint se présenter à elle à ses seize ans, il se présenta sous sa forme de dragon, attendant devant la demeure familial, toute la famille voulaient le mettre à mort, mais Ezandre s’interposa, se prenant une flèche dans le bras gauche, ne bougeant toujours pas, le dragon fut surpris et s’enragea, ne comprenant pas pourquoi ils s’en prenaient à un membre de leurs famille, pour lui c’était une chose monstrueuse. Soufflant des lors les flammes sur la demeure, ils durent s’occuper de l’incendie alors que le dragon prit avec lui la demoiselle. Il l’emmena au loin dans une maisonnette situé proche d’une grotte, prenant forme humaine il s’occupa d’elle comme il pouvait.



Pouvoir









Raconte nous ton pouvoir, si tu en as un ! Ses avantages et ses inconvénient. 


Par Garion, pour Ethernam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin
Messages : 193
Terra : 6672
Date d'inscription : 25/10/2012

Feuille de personnage
Santé:
250/250  (250/250)
Niveau: 1
+:
En ligne
Administrateur
Administrateur
avatar
En ligne
MessageSujet: Re: Ezandre, mystérieuse humaine. [En cour]   Jeu 26 Jan - 10:02

Utilisateur inactif et fiche en cours depuis trop longtemps, je la place en stand-by !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excidius-rpg.forumactif.com En ligne
 
Ezandre, mystérieuse humaine. [En cour]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mew,ile mystérieuse
» Mystérieuse atmosphère
» ¤ Lieux février/mars : l'Ombre mystérieuse ¤
» Les Mystérieuses Cités d'Or, le film !!!!
» Arya Ombrelune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Excidius rpg :: Index :: Présentation et Fiche perso :: Section Forum rp :: Fiche personnage :: Fiche en standby-