Intégrer ici une courte prez' du fofo (âge limite, type de forum...)

Liens utiles

Factions

Eternia 1 x ...
Ethernam 2 x ...
Meute de Vitaly 3 x ...
Le Dédales x ...

Rumeurs

-Le vampire pervers-
Un vampire aurait comme passe temps d'entrer dans les dortoirs des filles pour voir Aiz ! La pauvre serait même observée par lui à travers la fenêtre.
-Cat and furious-
On connais enfin l'origine du grabuge en ville, le directeur s'est trouvé une nouvelle passion. Conduire des voitures à plus de 180 km/h en pleine ville ! Ce chat est complètement fou !

Membres du mois



La communauté du RP et du jeu.
 
Adsence

Partagez | 
 

 Un soulèvement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Responsable communautaire
Groupe RP : Indéfini
Sexe : Masculin Terra : 7942
MessageSujet: Un soulèvement...   Jeu 3 Aoû - 12:11

La journée avait pourtant débuté paisiblement, ressemblant à des journées identique. Une journée parmi tant d'autres. Les élèves vaquaient à leurs occupations, les jours étant devenu monotones.

En effet, le Pensionnat avait retrouvé un certains calmes et on ne pouvait pas dire que la joie régnait parmi grand nombre d'entre ces élèves. Même les professeurs avaient perdu en vigueur et passion durant leurs cours, ajoutant une touche soporifique à leurs enseignement.

Ce fut à ce moment là que tout débuta, se faisant brutalement ressentir sans crier garde. le Pensionnat se mit à trembler d'une violence sans pareil, parfois cela s'arrêtait avant de reprendre. Comme si un géant martelais une enclume sur le Pensionnat.

La panique s'installa rapidement parmi les élèves, les professeurs tentèrent de les calmer malgré les secousses. Ce fut lorsque tout se calma un instant, que des éclats de voix se firent entendre dans le couloir au bout de quelques minutes.

Tout le monde se ruèrent sur les portes ou autres qui leurs permettrait de voir ce qui se passe et le spectacle fut des plus étonnant.

Ils virent un élève en costume cravate, la veste du smoking défaite et la cravate desserrée, les bouton supérieurs au niveau du col de sa chemise blanche défait. Il marchait, une flamme brillant en continue au niveau de sa tête en regardant droit devant lui, traînant par le pied un vieil homme en peignoir et égratigné de partout, ayant des hématomes et des brûlures partout, celui-ci s'écriait en continue.

Autre détails que tous pourront remarquer, sur l'épaule du jeune homme, est accroché Aïzen. Il semble rester docile, regardant lui aussi droit devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excidius-rpg.forumactif.com
avatar
Administratrice ForumRP
Groupe RP : Elève
Sexe : Féminin Terra : 9280
Age : 20
MessageSujet: Re: Un soulèvement...   Jeu 3 Aoû - 13:16




RP Elrick, XXX


Un soulèvement...


La première chose qu’Alysse fit en sentant le sol trembler fut de cligner des yeux et de regarder les fioles remplies de produits chimiques  faire des vas et viens tumultueux, tremblantes, et poussant de petits bruits. Ce ne fut qu’au bout de quelques secondes qu’elle se demanda ce qu’il se passait : le directeur avait encore fait des siennes avec le troll des cachots ?
Nagisa et Shin avaient fait une bêtise qui allait faire s’écrouler le pensionnat ?  

Tout le monde paniquait, même les professeurs se retrouvaient bien démunis. Essayant de ne pas tomber au sol , elle ne comptait pas se plier aux règles en cas de tremblement de terre, car de toute façon…il était quasiment sûr que ce n’était pas un tremblement de terre normal. Pour satisfaire sa curiosité , une fois que des éclats de voix se firent entendre, elle fut une des premières à se diriger vers le couloir pour voir ce qu’il se passait. Peut-être allait-elle apprendre des choses sur ce qu’il venait de se passer.

La scène fut des plus surprenantes. Nouveau clignement des yeux. Un garçon qu’elle ne connaissait pas traînait un homme qu’elle ne connaissait pas non plus, bien amoché. Et en plus Aizen ne disait rien, alors qu’il était sur l’épaule du jeune homme.

Il y avait pleins de discussions à voix basse entre les élèves sur ce qui avait pu se passer, Alysse, elle, formula à voix haute sans s’en rendre compte ce que les autres pensaient tout bas :

-C’était quoi ce…mais qu’est-ce qu’ils ont encore foutus… ?!

Des fois on se demandait vraiment qui était le pire entre les élèves et les adultes dans ce pensionnat…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Responsable communautaire
Groupe RP : Indéfini
Sexe : Masculin Terra : 7942
MessageSujet: Re: Un soulèvement...   Jeu 3 Aoû - 15:02

Le jeune homme s'arrêta, observant les élèves et les professeurs un à un. Il se mit à plisser des yeux, son regard ardent dans le vide un instant, avant de soupirer silencieusement et d'un mouvement, lancer l'homme sur le sol à la vue de tous.

Celui-ci chercha à se redresser, tentant de s'échapper. Seulement le jeune homme imposa son pied sur le dos de celui-ci, le plaquant contre le sol.

Elrick :Ecoutez-moi, tous ceux actuellement présent. On vous a menti et manipulé, il n'a jamais été question dans ce pensionnat de faire de vous des mages d'exception. Chaque jours, de façon si minime que vous n'en avez jamais rien remarqué, votre mana était drainé au profit de cette crapule qui jonche actuellement le sol. La personne que vous pensiez être votre directeur, était un familier sous la volonté de cet homme. Certains d'entre vous ont perdu leurs proches dans des circonstances étranges et d'autres ont vue leurs proches leurs être enlevés pour le front. Ces personnes qui ont été éloignés du Pensionnat étaient des personnes trop malin aux yeux de cet homme et vos proches disparu, ont été retenu en captivité par lui car ils ont découvert la vérité.

Il marqua un instant, Aïzen lui aussi était calme. Il se contentait de regarder un à un les élèves.

Elrick :Vous pourrez revoir vos proches, et je vais faire cesser cette mascarade. En ce qui concerne cet homme, ne vous abaissez pas à le haïr. Le sort que je lui réserve est bien pire que tout ce que vous pourrez imaginer. Il finira avec les jouets dont il s'amusait, les créatures chaotiques.

Elrick crispe sa main, tandis que les yeux d'Aïzen s'illuminent d'un bleu luminescent. Un portail apparaît sous l'homme en peignoir, tandis que des filaments d'arcanes l'aspire dans le portail. Il hurlait désespérément, griffant le parquet en tentant en vain de se libérer. Une fois fait, Aïzen saute sur la tête d'Elrick, restant assis en regardant tout le monde.

Aïzen :Je suis désolé de vous avoir caché longtemps ce secret,
comme l'a dis Elrick ici présent... Je n'étais pas maître de mes choix et mes actes... Grâce à Elrick qui est devenu mon nouvel invocateur, il m'a accordé à nouveau ma liberté tant que je reste lié à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excidius-rpg.forumactif.com
avatar
Administratrice ForumRP
Groupe RP : Elève
Sexe : Féminin Terra : 9280
Age : 20
MessageSujet: Re: Un soulèvement...   Jeu 3 Aoû - 15:27




RP Elrick, Alysse


Un soulèvement...


De loin qu’Alysse s’en souvenait c’était bien la première fois que tout le pensionnat devait être si silencieux. C’était comme si tout le monde retenait leur souffle. Elle-même qui était toujours la première à remplir ce vide, était silencieuse. Elle intégrait ce que les deux mages lui disaient.

Ne pas haïr cet homme ? Ce n’était pas compliqué, car actuellement elle n’arrivait pas à intégrer ce qu’il se passait, comme la grande majorité. La scène sous leurs yeux semblaient tellement hors de contexte…un rêve, quelque chose qui avait un sens sans semblait en avoir un. C’était exactement la même sensation. Elle les regarda balancer l’homme dans un portail. Ce fut la seule chose qui la fit réagir, les cris de l’homme, sa façon de s’accrocher. A peine eut-il disparu que la plupart des élèves semblaient émergés.

Alysse pencha la tête sur le côté, elle regardait Aïzen en silence. Elle était partagée, non seulement elle ne savait pas quoi penser, mais en plus elle ne savait pas quoi penser de l’homme sur lequel était assis Aïzen. Ses yeux océans se posèrent sur le jeune homme à son tour. Elle ne savait pas trop comment le juger aussi. Il apparaissait mystérieusement, sans même se présenter, débarquer avec un homme qu’il avait blessé et brûlé de manière affreuse et ensuite il le balançait direction les créatures du chaos.  

Excessif , fut le seul mot qui lui vient à l’esprit. Par contre….il y avait une chose qui captait son attention. En silence elle marcha jusqu’au jeune homme, ses bruits de pas brisant un peu le silence, elle passa une main au niveau de la flamme qu’il avait sur la tête l’air intriguée:

-C’est du vrai feu… ?

Puis elle regarda Aïzen :

-ça te brûle pas le pelage au moins ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseresse du conseil.
Groupe RP : Elève
Sexe : Féminin Terra : 1706
MessageSujet: Re: Un soulèvement...   Sam 5 Aoû - 11:27


Un soulèvement...
Pensionnat Excidius

Aiz était sous la douche, l'électro que crachait ses enceintes faisaient vibrer les murs à l'intérieur de sa chambre, en effet elle semblait profiter de l'insonorisation qu'Isora avait fait installé quand tout à coup tout trembla d'autant plus et cette fois-si pas trop en rythme avec les bass... Elle coupa la douche froide, encore mal réveillée dût aux patrouilles nocturne qu'elle avait fait la veille

Aiz Akatsuki : Ils en ratent pas une...

Elle soupira en enfilant rapidement son uniforme noir, met à l'arrache sa fine cravate rouge et prend son katana qu'elle met à la ceinture puis sortit de sa chambre, elle ne perdit pas plus de temps que nécessaire et remonta rapidement à la source du vacarme.
Elle se frotta les yeux en observant la scène en se frottant les yeux, puis écouta les paroles du jeune homme, visiblement méfiante, une main posé sur le manche de son katana, contrarié par les dire du jeune homme, elle s'avancera, naturellement les élèves s'écarteront du chemin d'Aiz, partagé entre un sentiment de respect, et de crainte, toute aussi impressionnés que charmés par la vampire.


Aiz Akatsuki : Bravo sauveur des peuples et des étudiants.... C'est ironique ce que vous dites est égoïste. Vous piétinez l'honneur et la fiertés de tous présents ici.
Il est évident que de sombres mystères entourent cette académie, vous avez sans doute raison dans vos propos, certains sont morts, d'autres ont disparus, et alors ? La vie est ainsi, et tout au long de cette dernière chacun perdra des êtres chers, et d'autres partiront plus vite que ce qu'ils l'espéraient cependant, dire que tout cela est une mascarade au profit d'un seul homme... Avez vous seulement conscience du travaille que fournit les professeurs pour faire de ces personnes des mages d’exceptions ? Avez vous réellement vu les diplômés et ceux participant au combat ? Même la Reine Guerrière est déjà passé pour parfaire l'entrainement de certains, en insultant avec des termes si généraux cet endroit vous insultez TOUTES ces personnes... Tss'..


Elle marque une pause quelques instants, maintenant en face d'Elrick, plissant les yeux en continuant de l'observer de bas en haut, puis elle sourit à Aizen posé sur l'épaule du jeune homme avant de reporter son regard sur ce dernier, le fixant dans les yeux.

Aiz Akatsuki : A quoi pensez vous en faisant autant de tapage et en leur dévoilant ceci ainsi ? Beaucoup d'élèves sont déjà plus ou moins perdus, dans leur décision, ne savant pas quoi faire, sur quel lancé continuer, ayant légèrement mit de côté leurs études, perdant de vue leurs buts premiers... Vous voulez quoi ? Les effrayer ? Leur faire penser que parvenir à leurs buts premiers qu'ils s'étaient fixés en venant ici est impossible ?

Elle regardera par dessus son épaule, un regard presque inquisiteur vers la masse regroupée, une oreille attentive aux chuchotements, faisant état sans doute de l'effroi et du doute qui commençait à ronger beaucoup d'étudiants, elle leur adressa cette fois-ci la parole.

Aiz Akatsuki : On vous a mangé votre mana durant des mois ou des années ? Des amis à vous sont peut être mort avec cette histoire ou ont disparut à jamais ? Vous vous estimez chanceux de ne pas avoir été à leur place, et vous êtes effrayés de ce qui pourrait se passer à l'avenir si ce genre de chose reproduisait ? Sachez qu'on ne parvient jamais à ses buts sans faire de concessions ou prendre des risques !
Rappelez vous les paroles censées écrite dans "Le cid" par l'auteur Corneille : "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire." Ne vous laissez pas impressionner... Et ne perdez pas de vue vos objectifs, honorez ceux qui ne sont plus là et qui sont partis à votre place, car eux ont disparut pour vous laisser une chance d'arriver à vos fins. La mémoire est devenu votre devoir.


Elle reportera son regard vers "l'enflammé", tapotant du pied, visiblement agacée qu'aucun professeur ou surveillant ne soient intervenus pour prendre la parole afin de se défendre des propos sur leur travaille, propos qu'elle jugeait abjecte.

Aiz Akatsuki : Je préférais ne pas avoir à le demander, mais je pense que vous excusez auprès des professeurs et de l'encadrement de cette académie pour vos propos serait un minimum, bien qu'objectivement vous êtes venu en aide à tout ces gens, sachez que certains mots sont plus aiguisés qu'une lame.

Akatsuki tapotera le pommeau de son Katana comme pour appuyer sa dernière sentence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Responsable communautaire
Groupe RP : Indéfini
Sexe : Masculin Terra : 7942
MessageSujet: Re: Un soulèvement...   Sam 5 Aoû - 15:03

Elrick restait silencieux durant tout les échanges, n'ayant pas le temps de répondre à Alysse, il gardait les bras croisés. Il restait silencieux et impassible en écoutant Aiz parler, ses yeux de couleurs ardente la regardant fixement.

Elrick :Je n'ai fais que dire la vérité, aussi dure soit t'elle.
Je ne suis pas du genre à nourrir une illusion servant à manipuler des vies, si tu aurai préféré que cette illusion continue, je te suggère de faire un tour au sous-sol avant de parler, moi j'ai fais mon travail et c'est la Reine Guerrière qui s'occupera du reste. Si je suis dans le tord, demande donc toi pourquoi mademoiselle Sylezaria ne m'a pas arrêté.


En effet, Isora était présente derrière Elrick. L'expression de son visage est inhabituelle, elle se tient les bras comme si elle combattait un certains traumatisme.

Elrick :Et au dernière nouvelle, je n'ai jamais dis que j'étais quelqu'un de noble. Je ne présenterai pas d'excuse, Chasseresse. La vérité est ici, il n'a jamais été question de faire de vous des mages d'Exception et toi aussi tu "Les" aurai rejoint tôt au tard si cet individu continuait à agir librement. Tu trouve la réalité insultante ? C'est ainsi, il faut ouvrir les yeux et y faire face. Grand nombres de ces élèves sont passés par des moments pires que celui-ci dans leurs vies, ne les sous-estimes pas.

Il adresse un regard à Alysse, tandis qu'Aïzen regarde fixement Aiz. Il tourne ensuite son regard vers Aiz.

Elrick :Je ne suis pas un héro, ni un sage. Je suis mes principes et je ne rend de compte à personne, et "Elle" était en connaissance de cause en m'envoyant sur cette affaire.

Il place ses mains dans les poches, et avise tout le monde. Aïzen prend la parole.

Aïzen :Ne vous inquiétez pas... Cette affaire sera réglée.
Un nouveau directeur sera désigné, le pensionnat est également sous la tutelle d'Eternia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excidius-rpg.forumactif.com
avatar
Chasseresse du conseil.
Groupe RP : Elève
Sexe : Féminin Terra : 1706
MessageSujet: Re: Un soulèvement...   Sam 5 Aoû - 16:26


Un soulèvement...
Pensionnat Excidius

Aiz plisse les yeux se demandant s'il s'agit d'une blague ou si la personne en face d'elle est simplement stupide.

Aiz Akatsuki : En effet... Je me suis bel et bien trompé sur cet endroit, vous qui critiquez le travaille de tant de gens qui n'était surement pas au courant de cette mascarade. Quoi qu'il en soit je ne peux rester dans un lieux où personne ne semble avoir une once de respect pour ceux qui sacrifient leur temps plein à l'éducation et la formation des autres.
Certes, vous avez peut être sauvé tant de gens, mais cela ne vous donne en aucun cas le droit de piétiner les rêves de toute ces personnes derrère moi et l'investissement de nombreux professeurs qui n'avait rien à voir avec cela.


Elle se contentera de fusiller du regard Elrick, Aizen, et même Isora qui semblent tous rester silencieux et laisser cette personne insulter un peu tout le monde. Puis elle fera demi-tour d'un mouvement de tête hautain.

Aiz Akatsuki : Inutile d'en dire plus. Vous n'en vallez pas la peine, et personne ici ne vaut cette dernière visiblement.

Elle sortira du bâtiment puis du pensionnat attendant que plus personne ne puisse voir son visage pour afficher une mine de dégoût certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un soulèvement...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un soulèvement...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cramage de voiture, soulèvement dans les cités
» [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres
» Soulèvement ft. qui veut
» [Soulèvement] Insurrection polonaise de 1861-1864.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Excidius :: Role Play :: Créer son personnage :: Gestion personnage :: Archives RP :: RP Abandonnée-
Sauter vers: